février 20, 2020

Le Commentaire Mensuel Du Gestionnaire – Janvier 2020

Rédigé par David Barr

Chers porteurs de parts,

Nous avons commencé l’année 2020 sur une note positive avec le Fonds de valeur Pender et le Fonds d’opportunités à petites capitalisations Pender qui ont tous les deux progressé, de 1,0 % et de 3,7 %, respectivement, au mois de janvier[1]. Pendant cette même période, l’écart entre les grandes et les petites capitalisations semblait s’agrandir. En effet, les indices à grande capitalisation, comme l’indice S&P 500 et l’indice S&P/TSX, ont progressé de 1,9 % et 1,7 %, respectivement, tandis que les indices à petite capitalisation, comme l’indice Russell 2000 et l’indice Russell à micro capitalisation, ont chuté de -1,4 % et -2,8 %, respectivement.

Télécharger le PDF

Toujours la même vieille rengaine
Les petites capitalisations accusent un retard, et les grandes capitalisations progressent. J’ai l’impression de me répéter depuis déjà plusieurs années. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, nous aimons beaucoup ce genre de marché. Lorsqu’on parle des parties délaissées du marché, on parle de marchés où il y a peu de concurrence et où nous continuons de dénicher de belles occasions de placement. Après tout, la Fed ne peut pas se permettre d’acheter toutes les entreprises à petite capitalisation! Lorsque des conditions comme celles-ci perdurent pendant de longues périodes, l’écart entre l’augmentation de la valeur d’une entreprise et son cours boursier ne fait que s’agrandir. À long terme, ces valeurs finissent par converger, mais à mesure que l’écart s’élargit, il pourrait créer un environnement où, à l’instar d’une tempête au mois de janvier à Tofino, les choses changent brusquement lorsque la marée change de direction.

Nous continuons d’affecter des capitaux vers l’espace des petites et moyennes capitalisations et nous avons récemment renforcé la relève pour y parvenir. Don Walker, investisseur très réfléchi axé sur les petites capitalisations que j’admire depuis plusieurs années et avec qui j’ai partagé plusieurs idées, est entré au service de Pender l’année dernière pour se concentrer sur le placement dans les actions à petite et moyenne capitalisation qui versent des dividendes et qui mettent l’accent sur les flux de trésorerie. M. Walker s’est vite mis au travail et il a déjà soumis plusieurs idées de placement. L’une d’entre elles est Hamilton Thorne, fournisseur de produits et d’équipements pour les cliniques de fertilité du monde entier. L’entreprise est très présente sur le marché mondial. Elle a enregistré une croissance interne à deux chiffres et elle vient de lancer sa stratégie visant à ajouter plus d’équipements et de produits de sorte à favoriser la vente parallèle. (Si vous souhaitez entendre une analyse plus approfondie de l’entreprise, cliquez ici pour accéder à la présentation que M. Walker et moi avons donnée lors d’un événement organisé par MOI Global.[2]) Le 31 janvier 2020, nous avons lancé le Fonds de dividendes à petite et moyenne capitalisation Pender et nous avons la chance d’avoir M. Walker comme gestionnaire de portefeuille de ce nouveau Fonds.

J’ai regardé le Super Bowl chez un ami cette année et lorsque le match était terminé, il a décidé de me montrer sa nouvelle collection de microsillons. Tout est cyclique. Il semble que les microsillons sont de nouveau à la mode. Je suis à peu près certain que les entreprises à petite capitalisation auront elles aussi de nouveau la cote!

Mise à jour du portefeuille
ProntoForms Corporation et Aritzia Inc. figurent parmi les titres qui ont avantagé les deux Fonds. ProntoForms fournit des solutions logicielles pour aider leurs clients à transformer un formulaire papier en un formulaire numérique. Même si la valeur intrinsèque de l’entreprise n’a cessé de progresser parallèlement à la croissance impressionnante de ses revenus récurrents à marge bénéficiaire élevée, cela fait plusieurs années que le cours de ce titre stagne. Du moins jusqu’à tout récemment. En effet, le cours de l’action de ProntoForms a progressé de 36 % au mois de janvier. Comme je l’ai déjà dit, la marée change! Et les investisseurs commencent finalement à lui accorder leur attention. Le cours de l’action de Aritzia Inc. a progressé de 31 % au mois de janvier grâce à la publication de résultats solides au premier trimestre. Nous continuons d’aimer la stratégie de l’entreprise, dont l’objectif est de prendre de l’expansion aux États-Unis, ainsi que d’accélérer sa plateforme vouée au commerce électronique.

En revanche, les Fonds ont subi des répercussions défavorables liées à notre faible exposition au secteur de l’énergie (pondération à un seul chiffre dans le portefeuille). Athabasca Oil Corporation est l’un des titres ayant le plus désavantagé les deux Fonds, principalement en raison de la baisse du prix des produits de base.

Il n’y a pas eu de changements majeurs dans la répartition sectorielle et géographique des Fonds. Nous avons maintenu le niveau de trésorerie des deux Fonds à environ 10 % compte tenu du risque accru de volatilité.

David Barr, CFA
20 février 2020

[1] Catégorie F; source : PenderFund

[2]Prière de noter que ce contenu n’est disponible qu’aux membres inscrits de MOI Global.